Les Ponts Couverts de Strasbourg

Les Ponts Couverts
Les Ponts Couverts
Les Ponts Couverts
Les Ponts Couverts
Les Ponts Couverts

Les Ponts Couverts de Strasbourg sont trois ponts (non couverts) enjambant l’Ill au cœur du quartier de la Petite France.

Entre les XIIIe et XVIIIe siècles, il y avait à cet endroit, quatre ponts couverts.

Les quatre tours fortifiées (cinq à l’origine) jalonnant ces ponts sont classées aux monuments historiques depuis 1928.

Quatre ponts sont construits de 1230 à 1250 sur les bras de la rivière Ill, pour défendre Strasbourg contre des attaques qui viendraient de cette direction. Ils ont été construits par les bourgeois de la ville pour fermer l’accès à l’Ill. En 1332, les piliers de soutènement en bois sont remplacés par de solides piles en maçonnerie.

La dénomination de « Ponts couverts » rappelle que ces derniers formaient une succession de galeries couvertes d’une toiture de tuiles, à partir du XIVe siècle. Si les galeries étaient ouvertes du côté de la ville, elles étaient closes d’une paroi en bois et percées de meurtrières pour l’artillerie du côté extérieur. Au XVIe siècle, Daniel Specklin perfectionne le système défensif de l’ensemble.

Sur ces ponts s’intercalent cinq tours carrées crénelées massives. Vers 1570, des herses en fer sont installées afin de condamner, en cas de danger, l’accès depuis la rivière.

En 1784, les toits recouvrant les ponts sont retirés. En 1865 les ponts en bois sont rasés et reconstruits entièrement en pierre dans leur configuration actuelle.

La tour de l’Almosenturm ou Malzenturm est rasée en 1869 après un incendie. Les quatre autres doivent leur conservation à leur rôle de prison jusqu’à ce que la maison d’arrêt de la rue du Fil soit achevée en 1823.

Source : Ponts Couverts

9 réponses à “Les Ponts Couverts de Strasbourg”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.