Le Libertalia

Le Libertalia

Le Libertalia, péniche traditionnelle à voile hollandaise conçue pour le transport de marchandises en rivière comme en mer dans le port de Dinan, côté Lanvallay, Côtes-d’Armor, Bretagne.

Péniche traditionnelle à voile hollandaise conçue pour le transport de marchandises en rivière comme en mer . Les mâts à cet effet sont montés sur un axe dans une pièce métallique appelée (jumelles) et peuvent être montés et levés a l’aide du guindeau de l’ancre. Cela permet de passer sous les ponts sur les rivières. Le fond plat permet lui d’accéder à des endroits à faibles tirants d’eau. les dérives latérales que l’on descend selon les besoins remplacent la quille lorsque le Tjalk est sous voile . Libertalia à la particularité d’avoir 2 mâts mobiles ce qui est rare sur un Tjalk de cette dimension .

Libertalia , de son nom d’origine Spes Nostra à été lancé en 1906 à Maartenshoek près de Groningen au Nord des Pays-Bas. Il à transporté du charbon ( 20 tonnes de charge utile ) en vrac dans sa cuve entre le nord des Pays-Bas et le nord de l’Allemagne jusqu’en 1973. Motorisé pour la première fois en 1954 avec un 4 cylindres Perkings. Il est à l’époque immatriculé 3241 B GRON 1954. Sa carrière de bateau de transport s’est arrêtée en 1973 car plus assez rentable. Laissé à l’abandon quelque temps il est acheté pour le prix de la ferraille comme beaucoup d’autres à cette époque par des hippies hollandais qui le transforment en habitation. Les travaux de transformation durent jusqu’en 1979. En 1985 il est racheté par un retraité américain amoureux de la France et de ce type de bateau. Il le descendra en France et vivra 15 ans dessus dont 5 ans à Paris aux pied de la place de la concorde et le reste du temps dans le sud de la France.. Suite à un accident et un problème d’assurance il est acheté par un hollandais , le bateau retourne en Hollande où il passe plusieurs années à Rotterdam avant de revenir dans sa région de conception, non loin de Groningen à Nieuwediep ou il sert de résidence secondaire flottante sur un petit canal . En Juin 2022 suite à une annonce sur un site spécialisé , l’actuel propriétaire, un breton, fait l’acquisition de Spes Nostra, profite de la francisation pour le rebaptiser LIBERTALIA et le redescend en France via la mer intérieure des pays bas , les canaux belges et du nord de la France. il est actuellement posé à Taden près de Dinan.

De passage par Rouen avant de prendre la mer pour le ramener en Bretagne Libertalia est remarqué par les organisateurs de L’armada de Rouen. Libertalia participe donc officiellement à l’armada de Rouen en Juin 2023 où il n’est peut être pas un des plus grands voiliers mais un des plus anciens derrière le Belem. Avec un retour en Bretagne très mouvementé par mauvais temps en juillet 2023 et la perte d’une dérive en passant le Raz Blanchard.

Source : .patrimoine-maritime-fluvial

Le port de Dinan

Le port de Dinan

Le port de Dinan sur la Rance vu depuis la tour Sainte-Catherine (XIII-XIVème siècle), située à l’angle Nord-Est de l’enceinte. Il s’agit d’un ancien poste de guet placé en surplomb de la Rance et du port et qui se trouve maintenant dans le jardin anglais.

Le port de Dinan

La tour Sainte-Catherine vue depuis le jardin anglais.