Goéland

Goéland posté en haut de son rocher au dessus de pique-niqueurs dans l’attente de leur voler un peu de nourriture.

Ce qu’il ne tarda pas à faire avec une telle rapidité que le propriétaire du sandwich fraîchement sorti de son sac resta ébahi en voyant son casse-croûte prendre les airs.

Goéland

Chenilles processionnaires du pin.

Des chenilles dangereuses.

Ces chenilles possèdent au troisième stade larvaire 600 000 poils urticants qui sont projetés en l’air à la moindre agression. Leur très fort caractère urticant peut provoquer d’importantes réactions allergiques (mains, cou, visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires. Les atteintes à l’œil peuvent avoir d’importantes conséquences si les poils ne sont pas rapidement enlevés. Il est dangereux de manipuler un nid même vide.
Le danger est particulièrement important pour les animaux : un chien atteint à la langue (qu’il peut avoir utilisé pour lécher les démangeaisons sur son corps) s’il n’est pas soigné rapidement par des fortes doses de cortisone, risque alors la nécrose de la langue. Il sera donc empêché de se nourrir et il devra être euthanasié. Le plus important est d’avoir le réflexe de rincer la langue et la cavité buccale à l’aide d’eau et de ne surtout pas frotter, ce qui briserait les poils urticants de la chenille et qui libérerait ainsi plus de toxines, aggravant l’état de l’animal.

Chenilles processionnaires
Les chenilles processionnaires sont déjà descendues de leurs pins.