Chapelle Sainte-Anne de la grève et borne géodésique

Chapelle Sainte-Anne de la grève et borne géodésique sur le GR34, dans le polder Sainte-Anne, au bout de la digue de la Duchesse Anne à Saint-Broladre, Ille-et-Vilaine, Bretagne.

Chapelle Sainte-Anne
Chapelle Sainte-Anne

Le site de la Chapelle Sainte-Anne fait partie du Grand Site National de la Baie du Mont-Saint-Michel, site classé. Il constitue un lieu de pèlerinage avec le Pardon de Sainte-Anne organisé chaque quatrième dimanche du mois de juillet.  En face de cette chapelle s’étendent à perte de vue les herbus, prairies naturelles recouvertes par la mer aux grandes marées, où pâturent les fameux agneaux de prés-salés.


L’origine de la chapelle remonterait au XIe siècle au cours duquel commença également la construction de la digue de la Duchesse Anne. La chapelle fut détruite par une inondation en 1630 et reconstruite en 1684. La Révolution y laissa des traces et la restauration fut entreprise de nouveau en 1818. Cette même année, la procession des paroisses voisines fut reprise. Ce Pardon est d’ailleurs le seul signe à rester du grand pèlerinage d’autrefois.


Avant les années 1960, des lagunes étaient visibles entre la digue et la contre digue. C’est en 2005 et 2006, que des travaux de réhabilitation du site ont été entrepris. Les travaux ont permis de restaurer le site tel qu’il se présentait au début du XXème siècle. Libellules et batraciens ont aujourd’hui spontanément colonisé les lagunes. La zone aquatique renferme quelques plantes liées à l’influence maritime. Les pentes s’apparentent à des pelouses calcaires où l’on note la centaurée perfoliée, le lotus à feuilles ténues, le chardon penché ou encore la molène pulvérante.

Source : Tourisme Saint-Broladre

La cathédrale de Dol-de-Bretagne

La cathédrale Saint-Samson de Dol-de-Bretagne, Ille-et-Vilaine, Bretagne.

La cathédrale de Dol-de-Bretagne
La cathédrale de Dol-de-Bretagne

La cathédrale Saint-Samson de Dol-de-Bretagne est une ancienne cathédrale catholique romaine dédiée à saint Samson. De style gothique, c’est un important monument historique français, situé à Dol-de-Bretagne, dans le département d’Ille-et-Vilaine.

Elle a été le siège de l’évêché de Dol-de-Bretagne depuis l’année 555, l’un des neuf anciens évêchés de Bretagne. En 848 Nominoë fait ériger Dol en Archevêché, statut qui durera jusqu’en 1199. Nominoë demande au pape le Pallium pour le représentant de l’Église bretonne siégeant à Dol : ceci permet aux évêques bretons d’échapper à la juridiction du métropolitain de Tours (Archidiocèse de Tours). À la Révolution, la cathédrale devint successivement Temple de la Raison, écurie et entrepôt. Lors du rétablissement de la fonction religieuse, Dol ne récupéra pas son titre d’évêché. Il fut en effet supprimé par le concordat de 1801, et son territoire réparti entre les diocèses de Rennes, Saint-Brieuc, Quimper et Évreux.

C’est en 548 que saint Samson, moine évêque de Cardiff, au Pays de Galles, arrive à Dol et y fonde un monastère. Peu après, en 555, Judual, roi de Bretagne, transforme le monastère en évêché. Après le sacre de Nominoë, souverain des Bretons, en 848, la ville devient la capitale religieuse de la Bretagne. Bientôt, une cathédrale pré-romane remplace l’église primitive, mais celle-ci fut détruite par les Vikings en 1014. Une cathédrale romane est alors construite. Au milieu du XIe siècle, le pape Grégoire VII consacre un archevêque à Dol-de-Bretagne, mais les rois de France s’y opposent, ainsi que l’archevêque de Tours, si bien qu’en 1199, le pape décide de supprimer l’archevêché de Dol et les évêchés bretons retournent sous la juridiction de l’archevêché de Tours.

On notera que c’est sous Napoléon III que la Bretagne retrouvera son statut d’archevêché, avec Rennes pour siège.

La cathédrale Saint-Samson fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840

Source : Wikipedia

Chapelle Saint-Michel à Bréhat

Chapelle Saint-Michel à Bréhat au nord-ouest de l’île Sud, archipel de Bréhat, Côtes-d’Armor, Bretagne.

Chapelle Saint-Michel
Chapelle Saint-Michel
Chapelle Saint-Michel
Chapelle Saint-Michel
Chapelle Saint-Michel
Chapelle Saint-Michel

Cette chapelle est édifiée à la fin du XVIIIe siècle sur le point culminant de l’île, à 33 mètres au dessus du niveau de la mer. Beaucoup d ‘édifices dédiés à l’Archange Saint-Michel ont ainsi été édifiés sur des points culminants.

Pendant la Révolution, la chapelle est utilisée comme corps de garde et magasin à poudre ; la bâtisse attenante est probablement construite à cette époque pour servir comme dépôt des ustensiles de batteries.

La chapelle est reconstruite en 1860. Du fait de la couleur blanche de ses murs et de son toit en tuiles de couleur orange, l’édifice a longtemps servi d’amer pour la navigation.

La chapelle a été entièrement restaurée il y a quelques années.

Source : Trégor.fr chapelle St-Michel à Bréhat