Cathédrale Notre-Dame de Sées

Cathédrale Notre-Dame de Sées

Cathédrale Notre-Dame de Sées, Orne, Normandie.

La première cathédrale de Sées a été fondée vers 440 par Saint Latuin premier évêque de Sées. Dédiée à Notre-Dame puis à Saint-Gervais et Saint-Protais, ce n’est qu’un petit édifice. Elle est détruite lors des incursions vikings en 878 ou 910.

Azon le Vénérable la relève des ruines vers 986 en utilisant les pierres provenant des fortifications de la ville.

La suite de l’histoire de cette cathédrale est très riche de péripéties au cours des siècles avant d’arriver à la cathédrale d’aujourd’hui dont les derniers travaux furent la restauration des flèches en 1978.

Si la structure de la cathédrale est bel et bien ancienne, on peut estimer qu’un peu plus de la moitié des parements extérieurs date du XIXe siècle.

Si l’histoire mouvementée de cette cathédrale vous intéresse suivre ce lien Wikipedia : Cathédrale Notre-Dame de Sées

Le couvent des Carmes du Guildo

Couvent des Carmes
Le couvent des Carmes du Guildo à Créhen, Côtes-d’Armor, Bretagne.

Dominant l’Arguenon et le petit village de pêcheurs, le manoir du Guildo deviendra en 1620 le couvent des Carmes, ordre religieux qui recevait les voyageurs pauvres, leur fournissait nourriture et asile et percevait le droit de passage pour le gué.

Ce couvent succède à une ancienne collégiale fondée par Robert de Dinan en 1420 pour assurer aide et protection aux voyageurs et pélerins qui utilisent la route romaine et le gué du Guildo.

Au 17ème siècle, les membres de cette collégiale entrent en conflit avec le seigneur du Guildo, Jean d’Avaucour. A la demande de celui-ci et après accord de l’évêque de Saint-Malo, les carmes se substituent à cette ancienne fondation et s’établissent au Guildo.

Les carmes prélèvent un droit sur la traversée de l’Arguenon qu’ils afferment à un pasteur.

Devenu bien national à la Révolution, ce couvent fait l’objet d’un rapport des édiles et du clergé des cantons de Plancoët et de Ploubalay, qui proposent d’en faire un hôpital destiné surtout à accueillir les mendiants.

Le projet n’aboutit pas et le couvent est vendu à Madame de Chappedelaine qui le revend peu après.

L’église disparaît au début du 19ème siècle en étant vendue pour la pierre.

Source : Sortir en Bretagne